Skip to content

Les robots pétroliers intelligents d’ARGOS passent au stade industriel

Un projet présenté par Eric Bartoli, Kristopher Kydd, Jean-Michel Munoz et Dino Pantelaras

ARGOS (Autonomous Robots for Gas and Oil Sites) donne le coup d’envoi du premier robot d’inspection autonome de surface au monde de qualité industrielle à être opéré sur un site industriel Oil & Gas depuis fin 2020. Son déploiement constitue une étape clé vers une nouvelle génération radicalement différente d’installations onshore et offshore, sans présence humaine continue : les Normally Unattended Facilities.

Best Innovators 2021 - ARGOS - Robots autonomes pour les rondes d'opérateurs – Exploration-Production – TotalEnergies

Un robot unique dans l’Oil & Gas

Et pour cause : bardé de capteurs et disponible 24h/24, le robot d’ARGOS peut effectuer seul et sans relâche rondes de surveillance routinières, missions d’inspection et détection de dysfonctionnements, grâce à ses caméras embarquées, ses détecteurs de gaz et d’ultrasons, sa capacité à monter des escaliers, à entrer dans des zones réglementées d’accès restreint, à analyser l’environnement dans lequel il évolue et à transmettre des données.

Conçu pour travailler dans un milieu potentiellement explosif (ATEX Zone 1), ce robot peut naviguer de manière autonome et exécuter un large éventail d'activités typiques des activités des opérateurs : collecte de données de façon répétable, lecture d'indicateurs locaux, identification de la position des vannes, détection d'anomalies telles que rupture de joints d’étanchéité, fuite de gaz ou température anormale avec risque de départ de feu, et bientôt surveillance de la corrosion et de l’intégrité.

Des atouts inhumains !

  • Antidéflagrant, le robot d’ARGOS permet de réduire de façon considérable l’exposition des opérateurs, qui peuvent être définitivement éloignés du danger lors de situations critiques ou potentiellement dangereuses, en cas de confirmation de fuites de gaz, de surveillance d’unités de gaz acide, etc.
  • Le robot permet de réduire drastiquement les frais d’exploitation, en limitant le nombre de personnes mobilisées, les visites sur site et leur organisation logistique. Son coût total équivaut à celui d’un seul opérateur sur site durant une seule année. 
  • Présent en permanence sur les installations, il en évalue l’état en continu, via la collecte et la transmission régulières de données, gage d’une meilleure réactivité pour limiter ou éviter les pertes de production.
  • Le robot est déployable avec très peu de modifications sur tous types d’installations onshore et offshore connectées et disposant d’une alimentation électrique pour sa station d’accueil, mais aussi dans d’autres secteurs, comme en raffinage-chimie.
  • Le robot d’ARGOS contribue également à réduire l’empreinte carbone des activités d’exploration-production, en limitant voire en supprimant à terme les rotations de personnel par bateau ou hélicoptère.

ARGOS passe au stade industriel

Après une phase de tests préliminaire poussée, suivie d’essais sur sites en Ecosse et aux Pays-Bas, une étape décisive a été franchie : deux robots ont été livrés en novembre 2020 sur le site gazier des îles Shetland de TotalEnergies (Royaume-Uni), pour un test d'endurance d'un an.

Il s’agit d’une première dans l'industrie Oil & Gas et d’une étape clé du projet Next Generation Facilities de la Compagnie. L’approche disruptive de cette démarche devrait permettre à l’avenir de réduire de 20 % les coûts d'investissement et d'exploitation, grâce à des installations du futur plus simples, plus légères et moins coûteuses.

Le robot est désormais commercialisé par le fabricant Taurob sous le nom de Taurob Inspector. La famille ARGOS va bientôt s’agrandir et accueillir quatre nouveaux robots, ainsi qu’une nouvelle usine pour leur production en série.

En 2019, Total a lancé avec l’OGTC et la compagnie norvégienne Equinor le Joint Industry Project (JIP) ARGOS, dédié au développement de robots spécifiques pour l’Oil & Gas. Plusieurs de nos filiales et de nos partenaires ont également fait part de leur intérêt pour ce robot.

L'équipe projet 

Recherche & Développement

La robotique de surface