Skip to content

TotalEnergies EP (Exploration-Production) en Afrique débute en 1928 au Gabon avec une première  exploration en onshore, dont la production débute dans les années 1950. Depuis, la Compagnie s’est aussi développée en offshore et en gaz naturel, étant présente sur tous les bassins majeurs. L’Exploration-Production est aujourd’hui le premier opérateur deep offshore du continent et figure parmi les leaders en gaz naturel.

L’Afrique subsaharienne, berceau historique de la présence de TotalEnergies sur le continent, constitue encore aujourd’hui le cœur de l’activité de la Compagnie et une vitrine de son expertise dans le deep offshore. Quatre pays plus précisément portent cette dynamique : l’Angola, le Nigeria, la République du Congo et le Gabon qui représentent 25 % de la production de TotalEnergies. 

En République du Congo, TotalEnergies EP est le premier opérateur (62 % de parts de marché). Avec le projet de Moho Nord lancé en 2017, la Compagnie produit chaque jour 140 000 barils, soit 60 % de la production totale du pays. La division a installé sur site la première plateforme à lignes tendues de TotalEnergies en Afrique ainsi qu’une unité flottante de production tout électrique.

En Angola, TotalEnergies EP est également le leader du marché avec environ 40 % de la production pétrolière du pays. Début 2022, la Compagnie a cédé le bloc 14 situé dans un champ mature, dans sa logique de restructuration de son portefeuille vers des actifs à bas coût et à faible émission de gaz à effet de serre. TotalEnergies est également partie prenante d’Angola LNG et d’un premier projet de centrale solaire, Quilemba Solar, dans le sud-ouest du pays. 

Au Gabon, où l’Exploration-Production est le quatrième producteur du pays, la même stratégie de cession de champs matures à point mort élevé a lieu : fin 2021, TotalEnergies a cédé le terminal du Cap Lopez ainsi que des participations dans des permis non-opérés. 

L’actualité récente au Nigéria, où TotalEnergies EP est le deuxième opérateur du pays (20 % de la production de pétrole et de gaz) avec 33 actifs, concerne la production du champ d’Egina démarrée en 2019. 200 000 barils sont produits chaque jour, soit 10 % de la production du pays.

En plus de ses positions d’exploration dans les filiales matures du Golfe de Guinée, TotalEnergies se positionne sur d’autres centres névralgiques en Afrique subsaharienne : l’Afrique de l’Ouest avec notamment des participations dans plusieurs blocs en Mauritanie, au Sénégal, en Guinée et en Côte d’Ivoire, ainsi qu’autour de la pointe sud du continent avec la Namibie et l’Afrique du Sud – dans ce pays, les experts en Exploration-Production de TotalEnergies ont fait une découverte significative de gaz à condensats.

Parmi les projets notables menés également sur le continent pour relayer la croissance de la Compagnie : le développement des ressources pétrolières onshore du bassin du Lac Albert en Ouganda, baptisé Tilenga, et la construction associée d’un pipeline (1443 km) pour rejoindre le port de Tanga en Tanzanie

TotalEnergies EP, la branche de l’Exploration-Production de TotalEnergies, est présente dans 40 pays d’Afrique.

TotalEnergies EP en Afrique : quelques chiffres clés 

  • Leader pour les produits pétroliers avec 17 % de parts de marché
  • Production (Sub-Sahara et Nord) : 717 kboe/d, soit +20 % de la production totale de la Compagnie
  • 15 % des réserves avérées de la Compagnie
  • 30 % des investissements en exploration de la Compagnie
  • 5 usines photovoltaïque (deux à Egypte/Benban, une à Burkina-Faso/Essakane et une en Ouganda/Soroti) et 1 en cours de développement (Kenya/Isiolo)
  • 12 000 emplois créés sur le site de Moho Nord (Congo), 11 000 à Albert Lake (Ouganda et Tanzanie)