Skip to content

Dans les années 1920 naissait la Compagnie française des pétroles (CFP), premier concurrent sérieux des Majors anglo-saxonnes de la production de pétrole et de gaz, et ancêtre de TotalEnergies. C’est au Moyen-Orient que la CFP mena ses premières activités d’exploration et de production, avec l’Irak, puis le Qatar, Oman, les Émirats arabes unis, l’Iran, l’Algérie et la Lybie. À partir des années 1980, Total s’implantera également au Yémen, en Syrie et au Koweït et plus récemment à Chypre et au Liban. La Compagnie renforce alors ses relations avec les pays hôtes et les compagnies pétrolières nationales.

Bénéficiant d’une présence historique dans la zone, l’Exploration-Production (EP) de TotalEnergies veut affirmer sa position de leader dans les expertises et technologies de pointe, favoriser l’émergence de talents locaux et soutenir des projets prometteurs. Elle est un acteur clé de la transition énergétique au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, s'associant à la diversification du mix énergétique et aux objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Au Qatar, TotalEnergies opère à Al Shaheen, le plus grand champ pétrolier du pays (environ la moitié de la production pétrolière du Qatar), qui fait l’objet d’un important programme de redéveloppement. La Compagnie est également présente à Al Khalij, un champ complexe avec de nombreux défis géologiques. L’Exploration-Production est aussi partie prenante des programmes gaziers Qatargas et Dolphin.

Aux Émirats arabes unis, parmi les projets majeurs : ADNOC onshore et offshore. Dans les deux cas, l’Exploration-Production de TotalEnergies apporte toute son expertise technique pour aider ADNOC à atteindre ses objectifs de production. En Lybie, la Compagnie a accès à des actifs de qualité à faible coût technique, en offshore à Al-Jurf et en onshore à El Charara, Mabruk et Waha.

En Irak, TotalEnergies EP multiplie les projets multi-énergie et de développement durable. Parmi eux : la récupération du gaz brûlé pour alimenter la production d’électricité, la mise en place d’une unité solaire pour alimenter le réseau de Bassorah ou encore la construction d’une usine de traitement de l’eau de mer pour gérer la problématique des zones en stress hydrique. 

En Algérie où TotalEnergies EP est un partenaire de long terme de Sonatrach, les équipes apportent leur expertise pour développer l’exploitation des réserves de gaz à Timimoun et Tin Fouyé Tabankort. À Oman, la Compagnie a signé en 2021 un accord avec le Sultanat pour la co-création de Marsa LNG, en vue de développer ultérieurement à Sohar une usine de GNL à faible intensité carbone, alimentée par de l'électricité solaire, pour la production de carburant marin GNL soute. Au Yémen, l’Exploration-Production est également partenaire du plus grand projet industriel d’unité de GNL (en attente de reprise liée à la stabilisation de la situation politique).

La branche de l’Exploration-Production de TotalEnergies est un partenaire de choix pour les pays producteurs du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

L’Exploration-Production de TotalEnergies au Moyen-Orient et en Afrique du Nord : quelques chiffres clés 

  • Présente dans 11 pays
  • 740 collaborateurs, dont 390 expatriés
  • Production de pétrole et de gaz : 624 kboe/d, soit environ 22% de la production de la Compagnie 
  • Réserves avérées : 3 367 Mboe
  • 2 centres majeurs intégrés de raffinage et chimie
  • 7 usines de GNL en opération