Skip to content

L'invention par TotalEnergies de la première pompe hybride du secteur pétrolier et gazier : une grande première industrielle. La pompe multiphasique fait simultanément office de pompe et de compresseur, ce qui permet d'augmenter le débit et donc la production, d'où une amélioration du facteur de récupération final et une réduction des coûts.

Les pompes multiphasiques subsea – Exploration-Production – TotalEnergies

Les pompes multiphasiques permettent un développement plus économique des champs marginaux

Les pompes multiphasiques permettent le transport des effluents des puits de production sans séparation préalable. TotalEnergies les utilise sur trois développements du bloc 17 en Angola – GirRI, Pazflor et CLOV – parce qu'elles répondent à la fois à des défis techniques et aux impératifs de réduction des coûts qui caractérisent la production d'hydrocarbures en deep offshore.

La Compagnie compte aujourd'hui 14 unités installées à travers le monde. Ces pompes uniques en leur genre permettent un développement plus économique des champs marginaux, tout en réduisant les coûts de séparation et de traitement. Elles permettent aussi de redémarrer les puits qui étaient éteints, du fait d'un débit trop faible pour alimenter le réseau de production haute pression commun. TotalEnergies a compris très tôt la création de valeur associée à l'augmentation du débit et au transport des fluides multiphasiques, (un mélange pétrole, eau, gaz, solides, sable) sans séparation préalable jusqu’au centre de séparation et de traitement gaz/liquide.

Les moteurs haute tension permettent de simplifier l'architecture électrique.

Avec le développement des pompes multiphasiques, la Compagnie TotalEnergies s'est lancée dans une aventure technologique unique, résolument innovante. Le cas de GIRRI en 2015 fut une grande première, avec une différence de pression DeltaP de tout juste 50 bars à 130 bars pour les pompes subsea. En 2018, Moho 1bis a relevé un nouveau défi technologique en réalisant le pompage multiphasique d'un liquide à très haute viscosité à 800 cP en émulsion, au lieu du seuil précédent de 10 cP. Encore une première mondiale et une véritable révolution technologique. TotalEnergies a également relevé le défi de développer des moteurs haute tension, éliminant ainsi le besoin de transformateurs subsea. Ceci a permis de simplifier l'architecture électrique et donc de réduire les coûts.

L'utilisation des pompes multiphasiques aide également la Compagnie à réduire son empreinte carbone. Le subsea processing y contribue de trois façons : en réduisant la puissance requise, et donc les émissions, en réduisant la quantité de structures métalliques à construire et à installer, et en simplifiant la logistique offshore.